Comment faire pousser et prendre soin de Hoya Obovata

Vous cherchez une plante d’intérieur facile à cultiver ? Découvrez Hoyas!

Les hoyas sont des plantes tropicales qui peuvent être cultivées à l’intérieur ou à l’extérieur dans des climats chauds. Ils viennent dans une variété de formes et de couleurs et sont connus pour leurs belles fleurs. Les hoyas sont également l’une des plantes les plus indulgentes en matière d’entretien – elles sont parfaites pour les débutants !

Voici comment grandir et prendre soin de Hoya obovata.

Faits sur les plantes

Nom scientifique Hoya obovata
Noms communs Usine de cire
Famille Apocynacées
Type de plante Plante d’appartement
Hauteur et largeur 12-20′ de haut, 2′ de large
Origine Indonésie
Couleurs des fleurs Rose clair ou blanc
Couleur du feuillage Vert foncé
Exposition au soleil Lumière vive et indirecte
Type de sol et pH Sol aéré et bien drainé
Caractéristiques spéciales Plante épiphyte, tolérante à la sécheresse, bonne pour la culture en intérieur

Comment faire pousser HOya Obovata

Hoya obovata est une belle et unique espèce de Hoya originaire d’Indonésie. C’est une plante relativement facile à cultiver et peut être cultivée comme plante d’intérieur ou comme plante d’extérieur.

En grandissant H. obovata en tant que plante d’intérieur, il est préférable de la placer dans une fenêtre orientée à l’est ou à l’ouest où elle recevra une lumière vive et indirecte. La plante préfère une humidité élevée et un sol humide, alors assurez-vous de l’arroser régulièrement et de vaporiser les feuilles avec de l’eau distillée si l’air de votre maison est sec.

Si vous vivez dans une région où les hivers sont doux, vous pouvez également cultiver cette plante à l’extérieur. Assurez-vous simplement de le rentrer à l’intérieur avant le premier gel. Avec des soins appropriés, cette superbe plante prospérera et vous procurera des années de plaisir. Voici d’autres astuces pour le cultiver !

Propagation

Pour propager votre plante d’intérieur, la meilleure façon est de prendre une bouture de tige d’au moins 6 pouces de long et comportant plusieurs feuilles. Placez la bouture dans un bocal d’eau et placez-la dans un endroit ensoleillé. Après quelques semaines, les racines commenceront à pousser.

Une fois que les racines mesurent 2 à 3 pouces de long, vous pouvez transplanter la bouture dans du terreau. Donnez à la plante beaucoup de soleil et arrosez-la régulièrement.

Sol

Tandis que H. obovata peut pousser dans une variété de types de sols, il préfère être planté dans un sol limoneux bien drainé et riche en matière organique. Ce type de sol aidera à garder les racines humides mais pas détrempées, et fournira à la plante les nutriments dont elle a besoin pour prospérer. Cette plante peut également être cultivée dans un terreau spécialement conçu pour les plantes succulentes ou les cactus. Cependant, il est important de s’assurer que ce mélange est bien drainé, car les racines de la plante peuvent pourrir si elles sont trop humides.

Taille

Lors de la taille Hoya Obovata, il est important d’enlever les tiges mortes ou mourantes. Coupez les tiges juste au-dessus d’un nœud ou d’un nœud de feuille. Si la plante est envahie par la végétation, vous pouvez couper jusqu’à un tiers de la longueur totale des tiges. Assurez-vous d’utiliser des cisailles bien aiguisées ou un couteau lors de la coupe et faites des coupes nettes en biais.

  Comment cultiver et prendre soin de Peperomia Hope

Après la taille, la plante aura besoin de temps pour récupérer. arrosez-le régulièrement et apportez-lui une lumière vive et indirecte. Avec un peu de patience, votre plante sera bientôt comme neuve.

Rempotage et repiquage

H. obovata est une plante à croissance rapide et peut rapidement devenir liée au pot.

Par conséquent, il est important de rempoter ou de transplanter la plante tous les un à deux ans. Lors du rempotage ou de la transplantation, assurez-vous d’utiliser un terreau bien drainé et un pot qui n’est que légèrement plus grand que le pot actuel.

Les racines de Hoya obovata sont fragiles, veillez donc à ne pas les abîmer lors du rempotage ou de la transplantation.

hoya obovata
Image par 阿橋 HQ | Flickr CC BY-SA 2.0

Comment prendre soin de Hoya Obovata

De toutes les plantes que vous pouvez cultiver à l’intérieur, H. obovata est l’un des plus faciles. Cette succulente nécessite peu d’entretien et ne nécessite pas beaucoup de lumière ou d’eau pour prospérer. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre H. obovata plante.

L’eau

En ce qui concerne l’arrosage, le H. obovata est très tolérant et peut supporter des périodes de sécheresse. Cependant, il est important de ne pas laisser le sol s’assécher complètement, car cela peut provoquer la chute des feuilles.

La meilleure façon d’arroser votre plante d’intérieur est d’attendre que le centimètre supérieur du sol soit sec, puis de lui donner un bon trempage. Laissez l’eau s’écouler librement et ne laissez jamais la plante dans l’eau.

Lumière du soleil

Lors de la sélection d’un emplacement pour votre plante, il est important de choisir une zone qui reçoit une lumière directe du soleil et indirecte. La plante peut tolérer un peu d’ombre, mais trop d’obscurité rendra les feuilles pâles et malsaines.

En termes d’exposition au soleil, l’emplacement idéal pour votre H. obovata serait une fenêtre orientée à l’est ou à l’ouest. Cela fournira à la plante la lumière vive dont elle a besoin sans la soumettre à la lumière directe du soleil, qui peut être nocive.

Température et humidité

Cette plante prospère dans des environnements chauds et humides et nécessite généralement une température minimale de 60 degrés Fahrenheit. En termes d’humidité, la plante préfère une plage comprise entre 50 et 70 %. Si le taux d’humidité est trop bas, les feuilles peuvent devenir sèches et cassantes.

A l’inverse, si le taux d’humidité est trop élevé, les feuilles peuvent développer des maladies fongiques. Pour une croissance optimale, il est important de maintenir des niveaux de température et d’humidité constants. La meilleure façon d’y parvenir est d’investir dans un thermomètre et un hygromètre de qualité. Ces appareils vous aideront à surveiller les niveaux de température et d’humidité dans votre maison, afin que vous puissiez faire les ajustements nécessaires.

Une façon d’augmenter l’humidité est d’utiliser un plateau de galets. Remplissez un plat peu profond avec des cailloux et de l’eau, et placez votre plante sur les cailloux. L’eau va s’évaporer et créer un environnement humide autour de votre plante. Une autre façon d’augmenter l’humidité est de brumiser votre plante avec de l’eau.

  Nénuphar : différentes variétés, couleurs de fleurs et images

Assurez-vous de ne vaporiser que les feuilles, car trop d’humidité sur d’autres parties de la plante peut faire pourrir ces parties de la plante. Vous pouvez également utiliser un humidificateur pour maintenir le niveau d’humidité idéal pour votre plante. Assurez-vous simplement de nettoyer l’humidificateur régulièrement pour éviter la formation de moisissure ou de mildiou.

Engrais

Fertilisation H. obovata est important pour assurer sa santé et sa croissance continues.

Lors de la fertilisation H. obovata, utilisez un engrais riche en phosphore. Cela favorisera la floraison. Appliquez l’engrais au début du printemps et au milieu de l’été. Évitez de trop fertiliser, car cela peut entraîner des brûlures de feuilles. arrosez la plante en profondeur après l’application d’engrais pour aider à prévenir les brûlures des racines.

Ravageurs et maladies

Hoya obovata est une plante d’intérieur populaire en raison de ses faibles besoins d’entretien et de sa capacité à tolérer une négligence sévère. Cependant, la plante est sensible à un certain nombre de ravageurs et de maladies. Les ravageurs courants comprennent les pucerons, les cochenilles, les cochenilles et les tétranyques. Ces parasites peuvent provoquer une décoloration des feuilles, un retard de croissance et la chute des bourgeons floraux.

Les maladies courantes comprennent l’oïdium, la fumagine, la pourriture des racines et la tache des feuilles. Ces maladies sont souvent causées par un excès d’eau ou un mauvais drainage.

Pour empêcher les ravageurs et les maladies d’endommager votre plante, il est important de surveiller attentivement les horaires d’arrosage et de garder un œil sur les premiers signes de problèmes. Regardons de plus près.

Pucerons et cochenilles

Les pucerons et les cochenilles sont deux des ravageurs les plus courants qui attaquent les plantes d’intérieur. Les deux insectes se nourrissent de la sève des plantes, provoquant le jaunissement et le flétrissement des feuilles. Dans les cas graves, les pucerons et les cochenilles peuvent tuer complètement une plante.

Heureusement, il existe quelques mesures simples qui peuvent être prises pour prévenir ou traiter une infestation. Tout d’abord, il est important d’inspecter régulièrement vos plantes à la recherche de signes d’insectes. Si vous voyez des pucerons ou des cochenilles, retirez-les rapidement à la main ou avec une solution de savon doux.

Évitez de trop arroser vos plantes, car cela peut créer des conditions favorables à la croissance des insectes.

Enfin, pensez à utiliser un insecticide si le problème persiste.

Cochenilles

Pour empêcher les cochenilles d’infester vos plantes d’intérieur, assurez-vous de les inspecter régulièrement et d’enlever rapidement les feuilles ou les tiges infestées. Si vous trouvez des cochenilles sur vos plantes, vous pouvez les traiter avec un insecticide spécialement conçu pour les plantes d’intérieur.

Tétranyques

Les tétranyques sont de petits arachnides qui se nourrissent de la sève des plantes. On les trouve le plus souvent sur la face inférieure des feuilles et ils peuvent causer beaucoup de dégâts aux plantes. Le premier symptôme d’une infestation de tétranyques est généralement un jaunissement ou un bronzage des feuilles. Les feuilles peuvent également développer de petits points ou des pointillés.

  Signification et symbolisme de la fleur d'edelweiss (Leontopodium nivale)

Si l’infestation est grave, les feuilles peuvent tomber entièrement. Afin de prévenir les tétranyques, il est important d’inspecter régulièrement vos plantes. Si vous trouvez des preuves d’acariens, vous pouvez essayer d’utiliser diverses méthodes pour vous en débarrasser. Ceux-ci comprennent le savon insecticide, l’huile de neem et l’huile horticole. Vous pouvez également essayer de mettre vos plantes en quarantaine et de les traiter avec un acaricide artificiel.

Fumée

La fumagine est un champignon noir et poudreux qui se forme sur les feuilles des plantes qui ont été infestées de pucerons ou d’autres insectes suceurs. Les insectes sécrètent une substance collante appelée miellat, qui fournit un environnement idéal pour la croissance de la fumagine. Les plantes atteintes de fumagine peuvent sembler rabougries ou fanées et leurs feuilles peuvent tomber prématurément.

Pour contrôler la fumagine, il est nécessaire de contrôler la population de pucerons ou d’autres insectes suceurs. Cela peut être fait en pulvérisant de l’eau sur la plante pour éliminer les insectes ou en utilisant un insecticide conçu pour tuer les pucerons.

Oïdium

L’oïdium est une autre maladie fongique qui affecte les plantes d’intérieur. Il se caractérise par une croissance blanche et poudreuse sur les feuilles et les tiges de la plante. L’oïdium peut faire jaunir ou brunir les feuilles des plantes infectées et éventuellement les faire tomber.

Dans les cas graves, l’oïdium peut tuer la plante. Pour éviter l’apparition de l’oïdium, il est important d’arroser les plantes à la base au lieu de mouiller les feuilles. De plus, une bonne circulation de l’air autour de la plante aidera également.

Pourriture des racines

Les symptômes de la pourriture des racines comprennent le jaunissement des feuilles, le flétrissement et le retard de croissance. Les feuilles peuvent également tomber prématurément de la plante.

Un traitement rapide consiste à retirer la plante affectée de son pot et à tremper les racines dans une solution d’eau de Javel et d’eau. Après quelques minutes, rincez abondamment les racines et replantez la plante dans un terreau frais.

Tache des feuilles

La tache foliaire est caractérisée par de petites taches sombres qui apparaissent sur les feuilles. Dans les cas graves, les taches peuvent fusionner pour former de grandes plaques de tissu mort. Pour vous en débarrasser, coupez les feuilles atteintes et jetez-les à la poubelle. Ensuite, appliquez un fongicide sur la plante selon les instructions du fabricant.

Variétés et cultivars communs

Hoya obovata est une espèce de plante à fleurs de la famille des Apocynaceae, originaire de Thaïlande. La plante est étroitement liée à d’autres variétés de hoya, telles que H. carnosa et H. kerrii. Cependant, il n’y a pas de cultivars connus ou de variétés de H. obovata.

Si vous débutez dans la culture des hoyas, vous voudrez peut-être commencer avec l’une des variétés suivantes : Hoya carnosa, Hoya pubicalixou alors Hoya lacuneuse.

Toutes ces plantes sont relativement faciles à entretenir et peuvent tolérer un large éventail de conditions environnementales. Hoya carnosa est particulièrement bien adaptée aux débutants, car c’est l’une des espèces de hoya les plus indulgentes.

Conclusion

Si vous recherchez une plante d’intérieur facile d’entretien, la H. obovata est une excellente option. Avec juste un peu de TLC, votre plante sera en bonne santé et heureuse pour les années à venir. Merci d’avoir lu!

Voir plus de plantes similaires que vous pouvez cultiver :

  • Plante Hoya australis
  • Soin de la reine Hoya krimson