Comment cultiver et entretenir les plantes de Calathea Makoyana

Si vous recherchez une plante d’intérieur attrayante et facile d’entretien, Calathea makoyana est une excellente option. Cette plante est originaire d’Amérique du Sud et arbore de belles feuilles vert foncé avec des marques argentées complexes.

Voici quelques conseils pour cultiver et entretenir C. makoyana.

Faits sur les plantes

Nom scientifique Calathea makoyana
Noms communs Plante de paon, calathea de paon, fenêtres de la cathédrale
Famille Marantacées
Type de plante Plante d’appartement
Hauteur et largeur 4′ de haut et de large
Origine Est du Brésil
Couleurs des fleurs Violet et blanc
Couleur du feuillage Vert foncé et violet
Exposition au soleil Lumière indirecte du soleil
Type de sol et pH Sol neutre bien drainé
Caractéristiques spéciales Peu d’entretien, feuillage attrayant, variétés compactes disponibles

Comment grandir Calathéa Makoyana

Les C. makoyana, également connue sous le nom de plante paon, est une belle plante tropicale originaire du Brésil. La plante tire son nom de ses superbes feuilles vertes et blanches avec un dessous violet.

La plante paon est une plante parfaite pour tous ceux qui cherchent à ajouter de la couleur et de la beauté à leur maison. La plante est relativement facile à entretenir et peut être cultivée en pot ou en massif. Lors de la plantation, assurez-vous de choisir un endroit qui a un sol bien drainé et une ombre partielle. La plante préfère les conditions humides, alors assurez-vous d’arroser régulièrement.

Avec un peu de soin, la plante paon, également connue sous le nom de fenêtres cathédrale, prospérera et apportera de la beauté à n’importe quelle maison.

Propagation

Si vous avez la chance d’avoir une de ces plantes, vous vous demandez peut-être comment la propager. Heureusement, c’est relativement facile à faire.

Une méthode de propagation est par division. Cela peut être fait lorsque vous rempotez la plante. Retirez simplement soigneusement la motte du pot et divisez-la en deux ou trois sections, en vous assurant que chaque section a plusieurs racines saines. Vous pouvez ensuite replanter chaque section dans son propre pot.

Une autre méthode de multiplication est le bouturage de tige. Coupez une section de tige d’environ quatre pouces de long et d’au moins deux feuilles. Retirez les feuilles inférieures et trempez l’extrémité coupée dans l’hormone d’enracinement.

Plantez la bouture dans un pot de sol humide et gardez-la au chaud et humide jusqu’à ce qu’une nouvelle croissance apparaisse. À ce stade, vous pouvez commencer à réduire les arrosages et laisser le sol se dessécher quelque peu entre les arrosages.

Avec un peu de patience et d’attention, vous aurez bientôt une nouvelle calathée à soigner !

Sol

La plante paon préfère un sol humide, bien drainé et riche en matière organique. Il ne tolère pas bien la sécheresse, il est donc important de garder le sol uniformément humide. La plante paon préfère également un sol légèrement acide avec un pH de 6,0 à 7,0. Si le sol est trop alcalin, les feuilles commenceront à jaunir.

Taille

Lors de la taille C. makoyana, il est important d’enlever les feuilles mortes ou mourantes. Cela aidera à encourager une nouvelle croissance et à maintenir la santé globale de la plante. De plus, c’est une bonne idée de couper les tiges longues ou longues. Cela aidera à promouvoir une plante plus pleine et plus compacte. Lors de la taille, utilisez toujours des cisailles propres et tranchantes pour éviter d’endommager la plante.

  Comment cultiver et entretenir Alocasia Black Velvet

Rempotage et repiquage

De nombreuses plantes d’intérieur deviennent trop grandes pour leurs pots et doivent être rempotées ou transplantées. Cela est particulièrement vrai pour les plantes à croissance rapide comme Calathea makoyana. Le rempotage est un processus simple qui consiste à retirer la plante de son pot actuel et à la placer dans un nouveau pot plus grand.

La transplantation est un processus plus complexe qui consiste à déterrer la plante et à la replanter dans un nouvel emplacement. Le rempotage et la transplantation peuvent être stressants pour les plantes, il est donc important de les faire avec soin et de suivre toutes les instructions. Avec un peu de soin, votre plante prospérera dans sa nouvelle maison.

Comment prendre soin de Calathéa Makoyana

Les C. makoyana, également connue sous le nom de plante paon, est une belle plante tropicale originaire du Brésil. Les feuilles de la plante sont grandes et de couleurs vives, avec un motif distinct qui ressemble à la queue d’un paon.

La plante de paon est une plante d’intérieur populaire, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Cependant, comme toutes les plantes, elle nécessite des soins et de l’attention pour prospérer.

Voici quelques conseils d’entretien des plantes de paon:

L’eau

En ce qui concerne l’arrosage, les fenêtres cathédrales nécessitent beaucoup d’eau. En fait, ils doivent être arrosés quotidiennement pendant les mois les plus chauds de l’année. Cependant, ils ont également besoin d’un bon drainage. Par conséquent, il est important d’utiliser un pot avec des trous de drainage et d’éviter de trop arroser.

Lors de l’arrosage, assurez-vous de mouiller le sol et de laisser l’excès d’eau s’écouler. Il est préférable d’arroser le matin, car cela donne à la plante le temps de sécher avant la tombée de la nuit. Avec des soins appropriés, les fenêtres cathédrale peuvent prospérer dans n’importe quel climat chaud et humide.

Lumière du soleil

Lorsque vous choisissez un emplacement pour votre C. makoyanail est important de prendre en compte la quantité de lumière solaire que la plante recevra.

Le niveau d’ensoleillement idéal pour cette plante est une lumière vive et indirecte. Si la plante ne reçoit pas assez de lumière, les feuilles commenceront à se faner et la plante deviendra longue. Cependant, si la plante reçoit trop de lumière, les feuilles commenceront à brûler et à brunir.

Par conséquent, il est préférable de placer votre Calathea makoyana dans un endroit qui reçoit une lumière vive et indirecte. De plus, il est important de s’assurer que le récipient que vous utilisez a des trous de drainage adéquats pour empêcher les racines de pourrir.

Température et humidité

La température et l’humidité idéales pour Calathea makoyana est de 70 degrés Fahrenheit avec une humidité relative de 60 %. Si l’air est trop sec, les feuilles s’enrouleront et la plante en souffrira. Si l’air est trop humide, la plante peut développer la pourriture des racines. En maintenant la température et l’humidité appropriées, vous vous assurerez que votre C. makoyana reste en bonne santé et se développe à son plein potentiel.

  Jade Plant Soil: Un guide du débutant

Mais comment faites-vous cela?

Pendant les mois d’hiver, lorsque la chaleur intérieure peut s’assécher, la brumisation quotidienne de votre plante calathea aidera à créer un environnement plus humide. Vous pouvez également fournir une humidité supplémentaire en plaçant votre plante sur un plateau de galets ou en utilisant un humidificateur. Portez une attention particulière aux feuilles de votre plante, car elles commenceront à s’affaisser si l’air est trop sec.

Engrais

La fertilisation est un élément important pour garder votre C. makoyana saine et dynamique. Bien qu’ils ne soient pas de gros mangeurs, ils bénéficient d’une fertilisation tous les quelques mois pendant la saison de croissance.

Un engrais tout usage équilibré fonctionnera bien, ou vous pouvez utiliser un engrais spécifique pour les plantes d’intérieur. Lors de la fertilisation, assurez-vous de suivre les instructions sur l’emballage de l’engrais, car trop d’engrais peut endommager les racines et les feuilles de votre plante.

Comme pour la plupart des choses dans la vie, la modération est essentielle lorsqu’il s’agit de fertiliser votre C. makoyana.

Ravageurs et maladies

Bien qu’elle soit relativement facile à entretenir, cette plante peut être sensible à un certain nombre de parasites et de maladies. Les problèmes courants incluent les cochenilles, les tétranyques et les aleurodes. Ces parasites peuvent endommager les feuilles, entraînant un jaunissement ou un brunissement.

De plus, la plante peut également être affectée par des maladies fongiques telles que l’oïdium ou la pourriture des racines. Bien que tous ces problèmes ne soient pas mortels, ils peuvent faire perdre à la plante sa couleur et son apparence vibrantes. Par conséquent, il est important d’être à l’affût des signes de parasites ou de maladies et de prendre des mesures pour corriger le problème dès que possible.

Cochenilles

Les cochenilles sont de petits parasites blancs et flous qui se développent dans des environnements chauds et humides. Si vous avez déjà vu une cochenille farineuse, vous savez qu’elle est assez gênante.

Ces parasites perforent les feuilles des plantes et aspirent la sève, provoquant le brunissement et le flétrissement des feuilles. Les cochenilles peuvent rapidement détruire une plante si elles ne sont pas traitées immédiatement.

La première étape dans le traitement des cochenilles consiste à isoler la plante affectée des autres plantes. Ensuite, prenez un coton-tige imbibé d’alcool à friction et tamponnez-le sur les cochenilles. Cela les tuera instantanément. Enfin, vaporisez les feuilles affectées avec un mélange d’eau et de savon pour aider à prévenir une nouvelle infestation.

Tétranyques

Les acariens sont l’un des parasites les plus courants qui peuvent affecter les plantes d’intérieur. Ces minuscules créatures sucent la sève des feuilles, les faisant jaunir et éventuellement brunir et tomber. Lors d’infestations graves, la plante peut devenir rabougrie ou même mourir.

Bien que les acariens puissent être difficiles à contrôler, vous pouvez faire certaines choses pour vous en débarrasser. L’une consiste à introduire des prédateurs tels que des coccinelles ou des chrysopes vertes dans votre jardin. Une autre consiste à pulvériser les plantes avec un fort courant d’eau tous les quelques jours. Cela fera tomber les acariens des feuilles et les empêchera de revenir.

  Les cerfs mangent-ils des géraniums ?

Aleurode

Les aleurodes sont l’un des ravageurs les plus courants qui peuvent attaquer les plantes d’intérieur. Ces minuscules insectes sucent la sève des feuilles, les faisant jaunir et éventuellement tomber. Dans les cas graves, les aleurodes peuvent tellement affaiblir une plante qu’elle en meurt.

Pour faire face à une infestation, il est important de commencer par isoler la plante affectée. Cela aidera à empêcher les aleurodes de se propager à d’autres plantes. Ensuite, retirez toutes les feuilles affectées et jetez-les dans un sac scellé. Enfin, lavez la plante avec une solution douce de savon et d’eau pour vous débarrasser des insectes restants.

Oïdium

L’oïdium est un champignon commun qui peut affecter un large éventail de plantes, y compris la calathée. Le champignon lui-même est de couleur blanche ou grisâtre et apparaît comme un revêtement poudreux sur les feuilles des plantes affectées.

Bien que l’oïdium ne soit généralement pas mortel pour les plantes, il peut endommager les feuilles et réduire la vigueur globale de la plante. Heureusement, il existe quelques mesures simples que les jardiniers peuvent prendre pour contrôler l’oïdium sur vos plantes.

L’une des choses les plus importantes à faire est de s’assurer que les plantes ont une bonne circulation d’air. Cela signifie espacer les plantes afin qu’elles ne soient pas entassées et éviter les arrosages aériens. De plus, il est également utile d’enlever les feuilles touchées dès que possible.

Pourriture des racines

La pourriture des racines est un problème sérieux pour les plantes calathea. Les racines de la plante commenceront à pourrir, ce qui rendra la plante malsaine et finira par mourir. Il y a quelques choses que vous pouvez faire pour faire face à la pourriture des racines de votre plante. Tout d’abord, assurez-vous que vous arrosez la plante correctement.

Les plantes de Calathea doivent être conservées dans un sol humide, alors assurez-vous de ne pas laisser le sol se dessécher complètement entre les arrosages. Deuxièmement, si vous voyez des signes de pourriture des racines, comme des racines pâteuses ou brunes, retirez immédiatement les racines affectées.

Enfin, assurez-vous que le pot a un bon drainage et ne repose pas dans l’eau. Si vous suivez ces étapes, vous devriez être en mesure de traiter avec succès la pourriture des racines de votre plante calathea.

Variétés et cultivars communs

En plus du populaire C. makoyanail existe de nombreuses autres belles variétés de plantes calathées.

Les C. roseopictapar exemple, est connue pour ses superbes feuilles roses et vertes.

Les C. orbifolia est une autre plante populaire, avec de grandes feuilles rondes qui sont rayées dans des tons de vert et de blanc.

Il existe également plusieurs cultivars de plantes calathea, dont le Calathea ‘Dottie’, qui a des marques orange et brunes distinctives sur ses feuilles.

Quelle que soit la variété que vous choisissez, les plantes calathea font un bel ajout à n’importe quelle maison.

Conclusion

Si vous cherchez une plante d’intérieur facile à entretenir qui ajoutera de la vie et de la couleur à votre maison, C. makoyana est une excellente option. Avec un peu de TLC, cette plante peut prospérer dans votre environnement et vous procurer des années de plaisir.

Avez-vous déjà cultivé une de ces plantes de calathea? Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui débute ?

*image de khairil77/depositphotos